Fédération Hospitalière de France Pays de la Loire

Toute l'actualité

TERRITOIRES : Des petites résidences pour bien vieillir sur les Terres de Montaigu

Le 2 juin dernier, lors de la journée médico-sociale de la FHR, Antoine CHEREAU, Maire de Montaigu, présentait le plan "Bien vieillir sur les Terres de Montaigu". Inspiré d'un modèle néerlandais, il s’agit d’une offre mutualisée de services et de petites résidences pour les personnes âgées de ce territoire. Zoom sur un projet gérontologique d'un genre nouveau.

sans-titre
Le concept mis en œuvre par la Communauté de communes "Terres de Montaigu" pour ses seniors arrive tout droit des Pays-Bas : un système de petites résidences de 30 appartements implantées en centre-bourg, chacune disposant de son propre service de soins. Chaque résidence, comprenant 22 places médicalisées et huit non médicalisées, est composée de deux "maisonnées" au sein desquelles les résidents disposent d'une pièce de vie commune pour recréer un environnement "comme à la maison".

Sept petites résidences sur le territoire
Trois résidences sortent actuellement de terre à Montaigu, Boufféré et La Guyonnière. À Saint-Hilaire-de-Loulay et à Saint-Georges-de-Montaigu, ce sont deux bâtiments qui sont en cours de réhabilitation. Le projet englobera ainsi au final sept petites résidences de centres-bourg et centre-ville (199 lits contre 169 actuellement sur quatre sites), un service de soins à domicile (25 places) et un service de portage de repas à domicile (50 mallettes).
Placé sous la gestion mutualisée du centre intercommunal d'action sociale (CIAS), ce projet multi-sites, lié à la multipolarité des professionnels de santé, offre une nouvelle alternative au maintien à domicile. La mise en service des équipements est prévue pour l’automne 2015.

"Favoriser une dynamique sociale"
Comme l’affirme Danielle Liaigre, vice-présidente du CIAS Terres de Montaigu, sur le site internet de la Communauté de communes : "Pour faire face au vieillissement de la population, le centre intercommunal d'action sociale (CIAS) a souhaité mettre en place un projet gérontologique innovant. En associant une gestion mutualisée par le CIAS à des sites différenciés, il permet de conserver ou de recréer dans chaque commune du territoire intercommunal un lieu de vie favorisant le respect de la personne, la qualité du soin, les liens intergénérationnels et donc une dynamique sociale. Ce rapprochement de services veut ainsi "désinstitutionnaliser" l'aide aux personnes âgées. L'enjeu est de permettre à chacun de rester autant que possible dans le lieu de résidence de son choix, au cœur de la cité."
Pour plus d’informations, consultez le site de la communauté de communes.


sans-titre
Ehpad Bouffere credit cabinet Archi Urba Déco & Essentiel
Retour aux actualités