Site de la FHF Pays de la Loire

Congrès et formations de la FHF Pays de la Loire

Discours du Président de la République : Un signal positif, mais une réponse partielle suscitant une attente forte pour la transformation du système de santé

Publié le 14 Juin 2018

Dans un moment où l’hôpital et ses personnels sont trop souvent montrés du doigt, la FHF se félicite du rappel par le Président de la République de la qualité et de l’excellence des soins en France. 

La FHF salue également le premier signal positif présent dans ce discours vers un système de soins plus égalitaire et accessible à tous les Français, valeurs qui sont au cœur de la mission des hôpitaux. Le « Reste à charge zéro » permet de traiter une partie de l’enjeu du renoncement aux soins, lié aux inégalités économiques, et favorise la prévention. 

Mais ne nous leurrons pas, bien au-delà des aspects dentaires, optiques et auditifs dont nous reconnaissons l’importance, le vrai défi à relever est celui de l’accès aux soins dans leur ensemble, avec la problématique de territorialité. 

Le Président de la République a surtout prononcé un discours d’attente, avec de bonnes questions mais des réponses encore partielles. 

Parmi les points évoqués, la FHF retrouve un certain nombre de sujets qu’elle défend, notamment l’idée du besoin de dépenser mieux et non pas nécessairement de dépenser plus avec :

· Une transformation en profondeur et collective du système de santé : le repenser entièrement plutôt que de chercher à le colmater

· Un renforcement du décloisonnement entre les acteurs de santé, notamment entre médecine de ville et hôpital

· Une responsabilisation de l’ensemble des acteurs

· Un financement à réinventer, avec des incitations à la pertinence

· Un rôle majeur donné aux actions de prévention

 

La FHF reste entièrement mobilisée sur ces sujets dans le cadre de la concertation actuelle, notamment sur la base de ses 22 propositions pour la transformation du système de santé, avec la nécessité de concentrer les efforts sur la qualité, la pertinence des soins et des parcours proposés.

Le patient doit plus que jamais être acteur du système. Et nous sommes persuadés que la réponse doit se construire dans une approche par les territoires, au plus proche des usagers et de la réalité des professionnels. La FHF continuera activement à œuvrer en ce sens, au service des besoins de la population.

D’ici le mois de juillet, le Président de la République va présenter son plan de transformation du système de santé. Il ne reste que quelques semaines pour renforcer la concertation engagée afin d’aboutir à une réforme globale réellement efficace, au service de la santé des français. Ne perdons pas de temps. 

 

Frédéric Valletoux, président de la FHF