Site de la FHF Pays de la Loire

Congrès et formations de la FHF Pays de la Loire

Journée mondiale contre le cancer : l’engagement des établissements publics dans la prise en charge des cancers et la recherche réaffirmé

Publié le 4 Fév 2020

Outre le soin, l’activité publique de recherche en cancérologie est majeure. FHF Cancer et le Comité National de coordination de la Recherche (CNCR), associés dans le cadre d’un partenariat pour valoriser la cancérologie publique, lancent une étude détaillée sur la recherche en cancérologie en 2020.

C’est cet investissement constant dans les soins et la recherche, au service des patients, qui font de l’hôpital public l’acteur majeur de la prise en charge du cancer.

Un acteur leader dans les soins en cancérologie

Données PMSI 2018

L’activité de cancérologie représente une part importante de l’activité hospitalière en France et elle est en progression constante. Les établissements publics disposent de la plus forte activité de cancérologie et effectuent 61% des hospitalisations de cancérologie. Les CHU et CH, par leur couverture territoriale et leur organisation en réseau, garantissent l’accès à des soins decancérologie aux citoyens y compris dans les départements ruraux et répondent ainsi aux besoins sur l’ensemble du territoire.

Cette accessibilité des soins sur un plan géographique et économique caractérise nos établissements et permet de garantir aux citoyens une offre de soins de qualité sur tout le territoire.

Les établissements publics proposent l’ensemble de la prise en charge du cancer et réalisent 59% de l’activité de chimiothérapie et près de la moitié de l’activité de chirurgie. Les CHU et CH ont la capacité d’accueillir les patients les plus complexes nécessitant une expertise forte et des équipes pluridisciplinaires capables de prendre en charge les complications et effets secondaires importants liés aux traitements. Les CHU et les CH prennent aussi en charge les pathologies non cancéreuses associées au cancer. L’organisation de l’offre de soins sur le territoire et la qualité de la prise en charge des patients imposent d’avoir une approche de la cancérologie en lien avec les autres disciplines. Au- delà des spécialistes du cancer, les établissements disposent d’équipes composées d’une multiplicité de spécialités d’organes et de pathologies. C’est ce qui fonde leur légitimité et capacité à prendre en charge tout type de cancer et de patient. Ils assurent notamment plus de 78% des niveaux de sévérité les plus élevés, réalisent 77% de l’activité d’oncopédiatrie et prennent en charge 74% des soins palliatifs.

Les CHU et CH construisent, dans le cadre des Groupements Hospitaliers de Territoire, des filières territoriales organisées garantissant des soins de proximité et une expertise de recours pour le patient. L’organisation en filières de soins permet d’être en capacité de proposer une prise en charge globale au patient répondant à son parcours de vie.

Une recherche de pointe et de qualité sur le cancer 

Source Cellule Bibliométrie du CNCR

La recherche clinique en cancérologie constitue un axe fort pour les établissements publics de santé.

Le Professeur Antoine Magnan Président du CNCR et le Professeur Xavier Troussard Président de FHF Cancer soulignent toute l’importance des travaux de recherche en cancérologie menés dans les CHU et CH de nos territoires, tant en nombre qu’en qualité.

La recherche oncologique est la première activité de recherche des CHU. Sur les 10 dernières années (2009-2018), la recherche en cancérologie produite par les CHU, c'est :

  • 35 000 publications référencées dans la base Web of Science, dont 1 sur 2 dans des revues de premier rang international - en catégorie Q1 (25% des meilleures revues au sein de chaque discipline médicale) ;
  • 1 000 publications classées parmi les 1% des publications les plus citées au niveau mondial ;la promotion de près de 1000 études interventionnelles ;
  • l'inclusion de près de 150 000 patients au sein de ces études.

Les centres hospitaliers contribuent également à la recherche en cancérologie, soit directement, soit grâce aux nombreux patients suivis au sein des centres hospitaliers inclus dans les études et publications.

Au-delà des données chiffrées, les CHU et CH se distinguent par l’importance des pathologies oncologiques traitées et donc une recherche cancérologique multidisciplinaire qui bénéficie des synergies possibles dans le cadre d’autres thèmes de recherche de nos établissements. L’organisation de la recherche impose d’avoir une approche de la cancérologie en lien avec les autres disciplines.

Partenaires de longue date, FHF cancer et le CNCR ont souhaité promouvoir l’excellence de la recherche des CHU et CH et leur capacité à constituer des filières de soins fortes sur le territoire. Ce partenariat a conduit à la mise en place d’un label FHF cancer-CNCR « Excellence Recherche Cancer Territoire » visant à recenser et promouvoir les projets de recherche en cancérologie les plus innovants et les plus pertinents sur leur territoire. Choisis pour leur originalité et leur impact sur la prise en charge des patients atteints de cancer, avec une volonté de coopération territoriale et d’amélioration de la filière de soins, trois projets ont reçu le label en 2019 et le projet ALIX du Chu de Besançon a été primé par le jury avec un soutien financier de 20 000 euros.

Le Professeur Antoine Magnan Président du CNCR et le Professeur Xavier Troussard Président de FHF Cancer annoncent qu’une analyse détaillée de la recherche en cancérologie sera menée conjointement en 2020.

La Fédération Hospitalière de France (FHF)
Le Comité National de Coordination de la Recherche (CNCR)
La Conférence des Présidents de Commission Médicale d’Etablissement de CHU
La Conférence des Directeurs généraux de CHU
La Conférence des Présidents de Commission Médicale d’Etablissement de centre hospitalier La Conférence Nationale des Directeurs de centres hospitaliers