Site de la FHF Pays de la Loire

Congrès et formations de la FHF Pays de la Loire

Loi Grand-Âge et Autonomie – Rapport de madame Myriam El Khomri : des pistes prometteuses dans l’attente de décisions fortes

Publié le 30 Oct 2019

Le Plan de mobilisation nationale en faveur de l’attractivité des métiers du grand-âge 2020-2024 établi par Myriam El Khomri a été remis hier matin à Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, de Murielle Pénicaud, Ministre du Travail et de Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes Handicapées.

La FHF tient à souligner la qualité des échanges tout au long des mois d’élaboration de ce rapport et la volonté de Madame El Khomri d’assurer une concertation en profondeur en associant réellement tous les acteurs, à commencer par les usagers et les professionnels eux-mêmes. Ainsi le rapport présente une stratégie globale pour assurer l’attractivité des métiers en jouant sur l’ensemble des leviers que sont la formation initiale et continue, les rémunérations, la reconnaissance professionnelle ou l’amélioration des conditions de travail ou encore la communication. De nombreuses mesures très prometteuses sont proposées aux pouvoirs publics :

  • Développement de la formation initiale et gratuité des études ; 
  • Généralisation de la qualification d’Auxiliaire de Soins en Gérontologie et de la prime afférente ;
  • Reconnaissance d’une fonction d’aide-soignant coordonnateur ;
  • Amélioration des carrières avec la création d’un nouvel échelon de fin de carrière ;
  • Moyens budgétaires pour la lutte contre la pénibilité du travail ;
  • Création d’un fond accident du travail / absentéisme pour le secteur public, dont les contours et le montant reste toutefois à préciser. 

Cependant, la FHF tient à souligner l’urgence à mettre en œuvre ces mesures, trop longtemps différées, alors que la « révolution de la longévité » est déjà en marche.  

Il est à rappeler qu’à ce jour, au-delà des déclarations d’intentions, aucune des orientations principales du rapport Libault n’est clairement arbitrées. Aussi, il est essentiel que les préconisations du rapport El Khomri se traduisent dans les faits dans le cadre de loi Grand âge et Autonomie annoncée. La FHF accueille ainsi avec intérêt la proposition d’Agnès Buzyn d’organiser une conférence sur l’attractivité des métiers du grand âge s’il s’agit de mobiliser l’ensemble des acteurs et d’engager une communication positive envers le grand public. Mais cette conférence ne doit en aucun cas différer ou remplacer les grands arbitrages qu’attend le secteur, afin de traduire en actes et en moyens financiers pérennes les orientations des rapports porteurs d’espoirs de Myriam El Khomri et de Dominique Libault.

Par ailleurs, la FHF regrette vivement que la proposition de faire bénéficier le secteur public des mêmes abattements de charges sociales (6 % de la masse salariale) que le secteur privé, n’ait pas été retenue. Cette mesure d’équité entre le secteur public et privé permettrait pourtant de recruter de milliers d’emplois dans le secteur public et d’investir en vue de l’amélioration de la qualité de vie au travail, de la transformation du bâti et de l’innovation technologique. L’absence de cette mesure n’est pas un signal positif. La loi Grand âge et Autonomie devra impérativement revenir sur cette inégalité de traitement pour donner tout son sens à la démarche d’attractivité des métiers 

Il convient en effet de rappeler que le secteur public assure une part déterminante de l’offre médico- sociale à un tarif de 500€ par mois inférieur aux autres secteurs, pour les usagers des EHPAD. 

« Le rapport de Myriam El Khomri sur les métiers du grand âge apporte des solutions. Mais multiplier les rapports, aussi intelligents soient-ils, ne suffit plus : nos concitoyens âgés et les professionnels attendent des actes forts pour améliorer leur quotidien et sauver le service public » précise Frédéric Valletoux, Président de la FHF.