Site de la FHF Pays de la Loire

Congrès et formations de la FHF Pays de la Loire

Rapport FHF sur la QVT : les actions à partager, les engagements attendus

Publié le 18 Juin 2018

Depuis 2010, la Fédération Hospitalière de France a été très active dans les travaux menés par la Haute Autorité de Santé en partenariat avec l’Agence Nationale d’Amélioration des Conditions de Travail et plus particulièrement dans le déploiement des « clusters » QVT. Ainsi, en 2017, selon le second baromètre FHF-Obea des enjeux RH, près de trois établissements sur quatre avaient initié une politique de qualité de vie au travail.

Si les managers sont donc engagés, il faut aujourd’hui aller plus loin.

L’impératif d’une bonne qualité de vie au travail doit être un engagement collectif, au niveau des établissements comme au niveau national. Les hôpitaux, les EHPAD, les établissements médico-sociaux publics sont un bien commun précieux. 

S’il n’y a pas une formule magique ou une action prise à elle seule qui améliorerait la QVT, il existe un consensus sur le niveau de mise en œuvre des démarches de QVT qui doit être prioritairement l’équipe au contact du patient. Au regard des spécificités de notre secteur, le groupe de travail s’est ainsi interrogé sur les pratiques favorables à l’accomplissement des motivations de service public et ainsi sur les modes de management adapté à ces motivations.

Pour que ces actions soient efficaces, voire même envisageables, elles doivent donc s’insérer dans une politique globale et volontariste au niveau de l’établissement.

Enfin, pour qu’une politique d’établissement favorable à la QVT soit possible, elle doit être permise par un cadre national approprié.

Le groupe de travail FHF sur la QVT propose ainsi 20 mesures pour améliorer la qualité de vie au travail dans les établissements publics de santé, sociaux et médico-sociaux, et appelle à une réflexion partagée sur l’équilibre entre la réponse aux enjeux de santé publique, l’assurance de bonnes conditions de travail et la maîtrise des dépenses d’assurance maladie.

Ce rapport de la FHF souligne ainsi le besoin de cohérence des politiques publiques et d’une meilleure visibilité – à moyen et long terme – sur les objectifs fixés au système de santé et par conséquent sur les politiques publiques en matière de ressources humaines.

 

Frédéric Valletoux, président de la FHF

-------

Membres du Groupe de Travail QVT de la FHF

  • S. Benhamou (Docteur en économie, France Stratégie/ Service du Premier Ministre)
  • P. Debat, DAM du CHU de Besançon, représentant la commission des DAM de CHU
  • M.N Gerain Breuzard (DG du CHU de Tours, représentant la Conférence des DG de CHU)
  • M. Girier (Directeur des Ressources Humaines, CHI de Créteil, représentant l’ADRHESS)
  • E. Guyader (Directeur du CH de Beauvais, représentant la CNDCH),
  • F. Khidichian (PCME des Hôpitaux de Saint Maurice, représentant la conférence des PCME de CHS)
  • Dr D. Piney (Président de CME du Centre Hospitalier de Lunéville, représentant la conférence des PCME de CH)
  • J.F. Popielski (Directeur des soins, EPS Erasme, représentant l’AFDS)
  • M. Reynier, DAM du CHU de Toulouse, représentant la commission des DAM de CHU
  • Dr E.A RODRIGUEZ (Médecin du Travail, Service Inter Hospitalier Départemental, Lot-et-Garonne, représentant l’ANMTEPH)
  • Pr J.P ZARSKI (PCME du CHU de Grenoble, Représentant la conférence des PCME de CHU)

Rapporteurs : Marie Houssel, Responsable du Pôle RHH à la FHF, Antoine Malone, Responsable du Pôle Prospective/International à la FHF, et Héloise Haliday, doctorante en psychologie institutionnelle

Les membres du groupe de travail souhaitent remercier les personnes suivantes, qui ont bien voulu accepter de produire du matériel original pour alimenter les travaux :

 

  • MC Pelletier, Présidente de Levia
  • M. Sibe, Maître de Conférences en Sciences de Gestion, Université de Bordeaux
  • M. Antoine ACOULON, Manager, Oratorio Conseil